Message du recteur (mardi 7 avril)

Suite …

Grand et Saint Mercredi

A prier ce mardi soir ou mercredi matin avant de manger

Prières initiales

Leader : Par les prières de nos saints Pères, Seigneur Jésus Christ, notre Dieu, aie pitié de nous.

Gloire à toi, notre Dieu, gloire à toi.
Roi du ciel, Consolateur, Esprit de vérité,
toi qui es partout présent et qui remplis tout,
Trésor de biens et Donateur de vie,
viens et demeure en nous, purifie-nous
de toute souillure et sauve nos âmes, toi qui es bonté.

Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, aie pitié de nous. (3 fois)
Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit,
maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen.µTrès sainte Trinité, aie pitié de nous.
Seigneur, remets nos péchés.
Maître, pardonne-nous nos iniquités.
Saint, visite-nous et guéris nos infirmités, à cause de ton Nom.

Kyrie eleison. (3 fois) Gloire au Père…

Notre Père qui es aux cieux, que ton Nom soit sanctifié,
que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensé,
et ne nous laisse pas entrer en tentation mais délivre-nous du Mal.

Kyrie eleison. (12 fois) Gloire au Père…

Alleluia avec versets alternés, suivi 3 fois du tropaire

Ton8 https://www.youtube.com/watch?v=WsxxJNpZtHA&list=RDWsxxJNpZtHA&start_radio=1

Alleluia, alleluia, alleluia

Au milieu de la nuit, mon esprit veille sur Toi, ô Dieu, parce que lumière sont tes préceptes sur la terre.

Alleluia, alleluia, alleluia

Apprenez la justice, habitants de la terre.

Alleluia, alleluia, alleluia

Mon ressentiment saisira un peuple indocile, et maintenant le feu dévore mes ennemis.

Alleluia, alleluia, alleluia

Ajoute-leur des malheurs, Seigneur, ajoute-leur des malheurs, aux glorieux de la terre.

Alleluia, alleluia, alleluia

Tropaire Ton8

Voici, l’Epoux arrive au milieu de la nuit, * Et bienheureux le serviteur qu’Il trouvera veillant, * Mais indigne celui qu’Il trouvera nonchalant, * Veille donc, mon âme, à ne pas sombrer dans le sommeil, * afin de n’être pas livrée à la mort et enfermée hors du Royaume, * Mais reviens à toi et chante, * Saint, Saint, Saint es-tu, notre Dieu, * Par la Mère de Dieu aie pitié de nous.

  • Vous pouvez répéter le tropaire 1 ou 2 fois.

Gloire. . . Voici, l’Epoux 

Et maintenant… Voici, l’Epoux… 

1ère lecture des Psaumes (Ps 102 à 105)

PSAUME 104

01 Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom, annoncez parmi les peuples ses hauts faits ;

02 chantez et jouez pour lui, redites sans fin ses merveilles ;

03 glorifiez-vous de son nom très saint : joie pour les coeurs qui cherchent Dieu !

04 Cherchez le Seigneur et sa puissance, recherchez sans trêve sa face ;

05 souvenez-vous des merveilles qu’il a faites, de ses prodiges, des jugements qu’il prononça,

06 vous, la race d’Abraham son serviteur, les fils de Jacob, qu’il a choisis.

07 Le Seigneur, c’est lui notre Dieu : ses jugements font loi pour l’univers.

08 Il s’est toujours souvenu de son alliance, parole édictée pour mille générations :

09 promesse faite à Abraham, garantie par serment à Isaac,

10 érigée en loi avec Jacob, alliance éternelle pour Israël.

11 Il a dit : « Je vous donne le pays de Canaan, ce sera votre part d’héritage. »

12 En ces temps-là, on pouvait les compter : c’était une poignée d’immigrants ;

13 ils allaient de nation en nation, d’un royaume vers un autre royaume.

14 Mais Dieu ne souffrait pas qu’on les opprime ; à cause d’eux, il châtiait des rois :

15 « Ne touchez pas à qui m’est consacré, ne maltraitez pas mes prophètes ! »

16 Il appela sur le pays la famine, le privant de toute ressource.

17 Mais devant eux il envoya un homme, Joseph, qui fut vendu comme esclave.

18 On lui met aux pieds des entraves, on lui passe des fers au cou ;

19 il souffrait pour la parole du Seigneur, jusqu’au jour où s’accomplit sa prédiction.

20 Le roi ordonne qu’il soit relâché, le maître des peuples, qu’il soit libéré.

21 Il fait de lui le chef de sa maison, le maître de tous ses biens,

22 pour que les princes lui soient soumis, et qu’il apprenne la sagesse aux anciens.

23 Alors Israël entre en Égypte, Jacob émigre au pays de Cham.

24 Dieu rend son peuple nombreux et plus puissant que tous ses adversaires ;

25 ceux-là, il les fait se raviser, haïr son peuple et tromper ses serviteurs.

26 Mais il envoie son serviteur, Moïse, avec un homme de son choix, Aaron,

27 pour annoncer des signes prodigieux, des miracles au pays de Cham.

28 Il envoie les ténèbres, tout devient ténèbres : nul ne résiste à sa parole ;

29 il change les eaux en sang et fait périr les poissons.

30 Des grenouilles envahissent le pays jusque dans les chambres du roi.

31 Il parle, et la vermine arrive : des moustiques, sur toute la contrée.

32 Au lieu de la pluie, il donne la grêle, des éclairs qui incendient les champs ;

33 il frappe les vignes et les figuiers, il brise les arbres du pays.

34 Il parle, et les sauterelles arrivent, des insectes en nombre infini

35 qui mangent toute l’herbe du pays, qui mangent le fruit de leur sol.

36 Il frappe les fils aînés du pays, toute la fleur de la race ;

37 il fait sortir les siens chargés d’argent et d’or ; pas un n’a flanché dans leurs tribus !

38 Et l’Égypte se réjouit de leur départ, car ils l’avaient terrorisée.

39 Il étend une nuée pour les couvrir ; la nuit, un feu les éclaire.

40 A leur demande, il fait passer des cailles, il les rassasie du pain venu des cieux ;

41 il ouvre le rocher : l’eau jaillit, un fleuve coule au désert.

42 Il s’est ainsi souvenu de la parole sacrée et d’Abraham, son serviteur ;

43 il a fait sortir en grande fête son peuple, ses élus, avec des cris de joie !

44 Il leur a donné les terres des nations, en héritage, le travail des peuples,

45 pourvu qu’ils gardent ses volontés et qu’ils observent ses lois. Alléluia !

Gloire… Et maintenant… Amin.

Alliluia, alliluia, alliluia, gloire à toi, ô Dieu. 3 fois.

Cathisme Ton 3

La Prostituée vint à Toi qui aimes l’homme, Elle versa la myrrhe avec ses larmes sur tes pieds, et par ton ordre fut délivrée de la mauvaise odeur du mal, Mais le disciple ingrat qui respirait ta grâce, la rejeta et se couvrit de boue, Il Te vendit par amour de l’argent, Christ, gloire à ta miséricorde.

Si vous n’avez pas le temps, passez. Si vous avez le temps :

2ème lecture des Psaumes (Ps 106 à 109)

PSAUME 107

02 Mon coeur est prêt, mon Dieu, + je veux chanter, jouer des hymnes :ô ma gloire !

03 Éveillez-vous, harpe, cithare, que j’éveille l’aurore !

04 Je te rendrai grâce parmi les peuples, Seigneur, et jouerai mes hymnes en tous pays.

05 Ton amour est plus grand que les cieux, ta vérité, plus haute que les nues.

06 Dieu, lève-toi sur les cieux : que ta gloire domine la terre !

07 Que tes bien-aimés soient libérés, sauve-les par ta droite : réponds-nous !

08 Dans le sanctuaire, Dieu a parlé : + « Je triomphe ! Je partage Sichem, je divise la vallée de Soukkôt.

09 « A moi Galaad, à moi Manassé ! + Éphraïm est le casque de ma tête, Juda, mon bâton de commandement.

10 « Moab est le bassin où je me lave ; + sur Édom, je pose le talon, sur la Philistie, je crie victoire ! »

11 Qui me conduira dans la Ville-forte, qui me mènera jusqu’en Édom,

12 sinon toi, Dieu qui nous rejettes et ne sors plus avec nos armées ?

13 Porte-nous secours dans l’épreuve : néant, le salut qui vient des hommes !

14 Avec Dieu nous ferons des prouesses, et lui piétinera nos oppresseurs !

Gloire… Et maintenant… Amin.

Alliluia, alliluia, alliluia, gloire à toi, ô Dieu. 3 fois.

Cathisme Ton 4

Judas le rusé, pris par l’amour de l’argent, médita de Te livrer, Seigneur, Trésor de la vie, Il court, ivre de blasphème, vers les Juifs, Il dit aux iniques: Que me donnerez vous?, Et je vous Le livrerai, pour Le crucifier.

Si vous n’avez pas le temps, passez. Si vous avez le temps :

3ème lecture des Psaumes (Ps 110 à 118)

PSAUME 110

01 Alléluia ! De tout coeur je rendrai grâce au Seigneur dans l’assemblée, parmi les justes.

02 Grandes sont les oeuvres du Seigneur ; tous ceux qui les aiment s’en instruisent.

03 Noblesse et beauté dans ses actions : à jamais se maintiendra sa justice.

04 De ses merveilles il a laissé un mémorial ; le Seigneur est tendresse et pitié.

05 il a donné des vivres à ses fidèles, gardant toujours mémoire de son alliance.

06 Il a montré sa force à son peuple, lui donnant le domaine des nations.

07 Justesse et sûreté, les oeuvres de ses mains, sécurité, toutes ses lois,

08 établies pour toujours et à jamais, accomplies avec droiture et sûreté !

09 Il apporte la délivrance à son peuple ; + son alliance est promulguée pour toujours : saint et redoutable est son nom.

10 La sagesse commence avec la crainte du Seigneur. + Qui accomplit sa volonté en est éclairé. A jamais se maintiendra sa louange.

Gloire… Et maintenant… Amin.

Alliluia, alliluia, alliluia, gloire à toi, ô Dieu. 3 fois.

Cathisme Ton 1

La Prostituée en larmes essuyait tendrement tes pieds très purs, avec les cheveux de sa tête, Compatissant, et elle implorait du fond du cœur, Ne m’écarte pas, ne me méprise pas, mon Dieu, Mais reçois-moi, qui me repens, sauve moi, dans ton amour de l’homme.

Evangile

Lecture de l’Evangile selon saint Matthieu. (12, 17-50)

17 La foule rendait témoignage, elle qui était avec lui quand il avait appelé Lazare hors du tombeau et l’avait réveillé d’entre les morts.

18 C’est pourquoi la foule vint à sa rencontre ; elle avait entendu dire qu’il avait accompli ce signe.

19 Les pharisiens se dirent alors entre eux : « Vous voyez bien que vous n’arrivez à rien : voilà que tout le monde marche derrière lui ! »

20 Il y avait quelques Grecs parmi ceux qui étaient montés à Jérusalem pour adorer Dieu pendant la fête de la Pâque.

21 Ils abordèrent Philippe, qui était de Bethsaïde en Galilée, et lui firent cette demande : « Nous voudrions voir Jésus. »

22 Philippe va le dire à André, et tous deux vont le dire à Jésus.

23 Alors Jésus leur déclare : « L’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié.

24 Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.

25 Qui aime sa vie la perd ; qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle.

26 Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive ; et là où moi je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera.

27 Maintenant mon âme est bouleversée. Que vais-je dire ? “Père, sauve-moi de cette heure” ? – Mais non ! C’est pour cela que je suis parvenu à cette heure-ci !

28 Père, glorifie ton nom ! » Alors, du ciel vint une voix qui disait : « Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore. »

29 En l’entendant, la foule qui se tenait là disait que c’était un coup de tonnerre. D’autres disaient : « C’est un ange qui lui a parlé. »

30 Mais Jésus leur répondit : « Ce n’est pas pour moi qu’il y a eu cette voix, mais pour vous.

31 Maintenant a lieu le jugement de ce monde ; maintenant le prince de ce monde va être jeté dehors ;

32 et moi, quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes. »

33 Il signifiait par là de quel genre de mort il allait mourir.

34 La foule lui répliqua : « Nous, nous avons appris dans la Loi que le Christ demeure pour toujours. Alors toi, comment peux-tu dire : “Il faut que le Fils de l’homme soit élevé” ? Qui est donc ce Fils de l’homme ? »

35 Jésus leur déclara : « Pour peu de temps encore, la lumière est parmi vous ; marchez, tant que vous avez la lumière, afin que les ténèbres ne vous arrêtent pas ; celui qui marche dans les ténèbres ne sait pas où il va.

36 Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière : vous serez alors des fils de lumière. » Ainsi parla Jésus. Puis il les quitta et se cacha loin d’eux.

37 Alors qu’il avait fait tant de signes devant eux, certains ne croyaient pas en lui.

38 Ainsi s’accomplissait la parole dite par le prophète Isaïe : Seigneur, qui a cru ce que nous avons entendu ? À qui la puissance du Seigneur a-t-elle été révélée ?

39 Ils ne pouvaient pas croire, puisqu’Isaïe dit encore :

40 Il a rendu aveugles leurs yeux, il a endurci leur cœur, de peur qu’ils ne voient de leurs yeux, qu’ils ne comprennent dans leur cœur, et qu’ils ne se convertissent, – et moi, je les guérirai.

41 Ces paroles, Isaïe les a prononcées parce qu’il avait vu la gloire de Jésus, et c’est de lui qu’il a parlé.

42 Cependant, même parmi les chefs du peuple, beaucoup crurent en lui ; mais, à cause des pharisiens, ils ne le déclaraient pas publiquement, de peur d’être exclus des assemblées.

43 En effet, ils aimaient la gloire qui vient des hommes plus que la gloire qui vient de Dieu.

44 Alors, Jésus s’écria : « Celui qui croit en moi, ce n’est pas en moi qu’il croit, mais en Celui qui m’a envoyé ;

45 et celui qui me voit voit Celui qui m’a envoyé.

46 Moi qui suis la lumière, je suis venu dans le monde pour que celui qui croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres.

47 Si quelqu’un entend mes paroles et n’y reste pas fidèle, moi, je ne le juge pas, car je ne suis pas venu juger le monde, mais le sauver.

48 Celui qui me rejette et n’accueille pas mes paroles aura, pour le juger, la parole que j’ai prononcée : c’est elle qui le jugera au dernier jour.

49 Car ce n’est pas de ma propre initiative que j’ai parlé : le Père lui-même, qui m’a envoyé, m’a donné son commandement sur ce que je dois dire et déclarer ;

50 et je sais que son commandement est vie éternelle. Donc, ce que je déclare, je le déclare comme le Père me l’a dit. »

Psaume 50

Aie pitié de moi, ô Dieu, dans ta bonté,
selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions.
Lave-moi de toute iniquité et purifie-moi de ma faute,
car je reconnais mes transgressions, et ma faute est constamment devant moi.
J’ai péché contre toi seul, j’ai fait ce qui est mal à tes yeux.
Aussi tu seras juste dans ta sentence, sans reproche dans ton jugement.
Oui, je suis né dans l’iniquité, et pécheur ma mère m’a conçu.
Mais tu veux que la vérité soit au fond du coeur ;
fais donc pénétrer la sagesse au-dedans de moi.
Asperge-moi avec l’hysope, et je serai pur, lave-moi, et je serai plus blanc que la neige.
Annonce-moi l’allégresse et la joie, et les os que tu as humiliés se réjouiront.
Détourne ton regard de mes péchés, efface toutes mes iniquités.
Ô Dieu, crée en moi un coeur pur, renouvelle un esprit droit dans mes entrailles.
Ne me rejette pas loin de ta face, ne me retire pas ton Esprit Saint.
Rends-moi la joie de ton salut, soutiens-moi par l’Esprit puissant.
J’enseignerai tes voies à ceux qui les transgressent, et les pécheurs reviendront à toi.
Ô Dieu, Dieu de mon salut, délivre-moi du sang versé, et ma langue célébrera ta miséricorde.
Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche annoncera ta louange.
Si tu avais voulu des sacrifices, je t’en aurais offert,
mais tu ne prends point plaisir aux holocaustes.
Le sacrifice qui est agréable à Dieu, c’est un esprit brisé.
Ô Dieu, tu ne dédaignes pas le coeur contrit et humilié.
Répands par ta grâce tes bienfaits sur Sion, rebâtis les murs de Jérusalem !
Alors tu agréeras des sacrifices de justice, l’oblation et les holocaustes,
alors on offrira des taureaux sur ton autel.

Triode

3ème ode Hirmos Ton 2

Tu m’as affermi sur la pierre de la foi, Tu as ouvert ma bouche devant les ennemis, Mon esprit se réjouit de chanter, Il n’est pas de Saint comme notre Dieu, Il n’est de juste que Toi, Seigneur.

L’assemblée des iniques se réunit dans la vanité, dans la malice, pour Te faire condamner, Christ, Rédempteur, à qui nous chantons : Tu es notre Dieu, Il n’est de saint que Toi, Seigneur.

Le cruel conseil des iniques en son âme ennemie de Dieu, songe tuer comme un gêneur le Juste, le Christ, à qui nous chantons : Tu es notre Dieu, Il n’est de Saint que Toi, Seigneur.

Kondakion Ton 4

Plus que la Prostituée, Dieu bon, j’ai péché, Je ne T’ai pas porté des pluies de larmes, Mais dans le silence, priant, je me prosterne devant Toi, et dans mon désir j’embrasse tes pieds très purs, Maître, Sauveur, accorde le pardon des fautes à celui qui appelle, De la boue de mes œuvres, délivre moi.

Ikos

La femme qui se perdait soudain devint sage, méprisant les œuvres infâmes du péché et les plaisirs du corps, à la pensée de la grande confusion et du jugement qui condamne aux tourments les prostituées et les débauchés, dont je suis le premier, et j’ai peur, mais je persiste dans la folie du vice. La femme prostituée elle aussi eut peur, et elle vint vite appeler le Rédempteur. Compatissant qui aimes l’homme, de la boue de mes œuvres, délivre-moi.

Synaxaire

Le grand Mercredi Saint, les Pères divins ont ordonné de célébrer la mémoire de la femme prostituée qui versa la myrrhe sur le Seigneur, juste avant la Passion salutaire.

La femme, versant la myrrhe sur le corps du Christ, devança l’embaumement de Nicodème. Christ qui as versé sur nous la myrrhe spirituelle, délivre-nous du débordement des passions. Aie pitié de nous, Dieu seul Saint qui aimes l’homme. Amen.

8ème Ode. Hirmos ton 2

Quand prévalut la parole du tyran, sept fois fut élevée la chaleur de la fournaise, où les enfants ne furent pas brûlés, Ils avaient refusé l’ordre du roi, mais ils disaient, Toutes les œuvres du Seigneur, célébrez le Seigneur, exaltez Le dans tous les siècles.

Gloire à toi, notre Dieu, gloire à toi.

La femme versa la myrrhe précieuse, sur la sainte tête divine du Maître, Christ, elle prit de ses mains souillées tes pieds très purs et dit, Toutes les œuvres du Seigneur, célébrez-Le, exaltez-Le dans tous les siècles.

Bénissons le Seigneur, Père et Fils et Saint Esprit.

La femme chargée de péchés, lave de ses larmes les pieds du Créateur et les essuie de ses cheveux, Elle fut délivrée des fautes de sa vie, et elle dit, Toutes les œuvres du Seigneur, célébrez le Seigneur, exaltez-Le dans tous les siècles.

Et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amin.

La femme reconnaissante célèbre la rédemption qui vint du cœur salutaire et de la source des larmes, où par sa confession elle se purifia, et elle n’eut pas honte, mais elle dit, Toutes les œuvres du Seigneur, célébrez le Seigneur, exaltez Le dans tous les siècles.

Louons, bénissons et adorons le Seigneur, prosternons-nous devant lui.

Quand prévalut la parole du tyran, sept fois fut élevée la chaleur de la fournaise, où les enfants ne furent pas brûlés, Ils avaient refusé l’ordre du roi, mais ils disaient, Toutes les œuvres du Seigneur, célébrez le Seigneur, exaltez Le dans tous les siècles.

9ème Ode. Hirmos ton 2

Les âmes et les lèvres pures de toute souillure, venez, exaltons la Très Pure que rien ne souille, la Mère de l’Emmanuel, et prions par elle Celui qui est né d’elle, Epargne nos âmes, Christ, Dieu, et sauve-nous.

Très sainte Mère de Dieu, sauve-nous.

L’ingrat, le malin, le jaloux, calcule le prix du présent digne de Dieu, qui acquitte la dette des péchés, Judas le rusé marchande la grâce de l’amour de Dieu, Epargne nos âmes, Christ, Dieu, et sauve-nous.

Très sainte Mère de Dieu, sauve-nous.

Il alla dire aux disciples iniques, Que me donnerez-vous et je vous livrerai Celui que vous cherchez ?, Judas échangea pour de l’or l’amitié du Christ, Epargne nos âmes, Christ Dieu et sauve nous.

Gloire. . .

Ô l’amour aveugle de l’argent, implacable Judas, Tu as oublié comme tu l’as appris, que devant Dieu le monde n’est rien, Traître, tu t’es pendu de désespoir, Epargne nos âmes, Christ, Dieu, et sauve nous.

Et maintenant…

Les âmes et les lèvres pures de toute souillure, venez, exaltons la Très Pure que rien ne souille, la Mère de l’Emmanuel, et prions par elle Celui qui est né d’elle, Epargne nos âmes, Christ, Dieu, et sauve-nous.

Exapostilaire Ton3,

Je contemple ta chambre nuptiale,
Elle est tout ornée, ô mon Sauveur,
Mais je n’ai pas de vêtement pour y pénétrer,
Illumine la robe de mon âme,
O Toi qui donnes la lumière, et sauve-moi ! (ter)

Laudes

Louez Dieu dans son sanctuaire, louez-le au firmament de sa puissance.
Louez-le pour ses hauts faits, louez-le pour sa grandeur infinie.

Ton 1 : Reconnaissant en Toi Dieu le Fils de la Vierge, la Prostituée pleurait ses fautes dignes de larmes et disait, Remets ma dette comme je dénoue mes cheveux, Aime celle qui T’aime et fut justement méprisée, et je Te prêcherai près des Publicains, Bienfaiteur qui aimes l’homme.

Louez-le aux sonneries du cor, louez-le par la cithare et la harpe.

La Prostituée mêla la myrrhe précieuse à ses larmes, et la versa sur tes pieds très purs qu’elle embrassait, Aussitôt Tu l’as justifiée, Accorde-nous le pardon, Toi qui as souffert pour nous, et sauve-nous.

Louez-le avec tambours et danses, louez-le avec cordes et flûtes.

Quand la pécheresse T’eut apporté la myrrhe, alors le disciple s’entendit avec les iniques, L’une se réjouissait de verser le parfum précieux, l’autre s’en allait vendre Celui qui n’a pas de prix, Elle reconnaissait le Maître, lui se séparait du Maître, Elle fut libérée. Mais Judas fut asservi à l’ennemi, Funeste fut la négligence. Mais grand le repentir -donne le moi, Sauveur qui as souffert pour nous, et sauve-nous.

Louez-le avec les cymbales sonores, louez-le avec les cymbales d’ovation,
que tout ce qui vit et respire loue le Seigneur !

Ô le malheur de Judas, Il regardait la Prostituée embrasser les pieds du Seigneur, et il songeait dans sa ruse au baiser de la trahison, Elle dénouait ses cheveux, mais lui se laissait lier par la colère, portant au milieu de la myrrhe la mauvaise odeur de la malice, Car la jalousie ne sait pas préférer le bien, O le malheur de Judas, Dieu, délivres-en nos âmes.

Gloire…

Ton 2 : La pécheresse courut acheter la myrrhe, la myrrhe précieuse pour embaumer son bienfaiteur, Elle disait au marchand d’aromates, Donne-moi la myrrhe afin que je puisse couvrir de parfum Celui qui a effacé tous mes péchés.

Et maintenant…

Ton 6 : Celle qui était engloutie dans le péché, a trouvé en Toi le port du salut, Versant sur Toi la myrrhe avec les larmes, elle disait, Vois, Toi qui portes le repentir des pécheurs, Maître, sauve-moi de la tempête du péché, par ton grand amour.

Prière la tête inclinée à réciter ensemble :

Seigneur très-saint, toi qui habites les hauteurs, et te penches vers ce qui est humble ; de ton regard partout présent, tu veilles sur toute créature. Nous nous inclinons, âme et corps, devant toi, et nous t’implorons : ô Saint des saints, de ta sainte demeure, étends ta main que nul ne peut voir, et donne à tous ta bénédiction. Et tous les péchés que nous avons commis de plein gré ou sans le vouloir, pardonne-les-nous, en ta bonté et ton amour des hommes, et accorde-nous tes biens terrestres et célestes. Car il t’appartient de nous faire miséricorde et de nous sauver, ô Christ notre Dieu, et nous te rendons gloire, Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

 

Apostiches Ton 6 et versets,

Aujourd’hui, le Christ entre dans la maison du Pharisien, la femme pécheresse est venue se blottir à ses pieds et elle dit, Vois celle qui fut engloutie par le péché, désespérée par ses actions, mais ne fut pas méprisée de ta bonté, Seigneur, accorde moi le pardon du mal, et sauve-moi.

14 Rassasie-nous de ton amour au matin, que nous passions nos jours dans la joie et les chants.

15 Rends-nous en joies tes jours de châtiment et les années où nous connaissions le malheur.

16 Fais connaître ton oeuvre à tes serviteurs et ta splendeur à leurs fils.

La Prostituée étendit ses cheveux sur Toi, le Maître, Mais Judas tendit ses mains aux iniques, Elle, pour recevoir le pardon, Lui, pour recevoir de l’argent, Nous T’appelons, Toi qui fus vendu et nous as délivrés, Seigneur, gloire à Toi.

17 Que vienne sur nous la splendeur du Seigneur notre Dieu ! Dirige l’ouvrage de nos mains ; oui, dirige l’ouvrage de nos mains.

La femme qui vivait dans la mauvaise odeur de la boue, est venue répandre ses larmes sur tes pieds, Elle annonçait ta Passion, Sauveur, Comment lèverai-je mes yeux vers Toi, Maître ? Tu es venu sauver la prostituée, Tu m’as ressuscitée du gouffre ou j’étais morte, comme Tu as relevé du tombeau Lazare mort depuis quatre jours, Reçois-moi malheureuse, Seigneur, et sauve-moi.

Gloire . . .

Désespérée par sa vie, mais reconnue par son geste, Elle vint vers Toi, portant la myrrhe et dit, Ne me rejette pas, la prostituée, Toi qui es né de la Vierge, Ne méprise pas mes larmes, Joie des Anges, Mais reçois-moi qui me repens, et que Tu n’as pas repoussée parce que j’ai péché, Seigneur, en ton grand amour.

Ton 8 : Et maintenant . . .

Poème de Cassienne la Moniale

Seigneur, la femme tombée en tant de péchés, a senti ta Divinité, s’est faite myrrhophore, Eplorée, elle T’apporte la myrrhe, avant ton ensevelissement, Hélas, dit-elle, je suis dans la nuit, dans la folie de la débauche, dans les noires ténèbres de l’amour du péché, Reçois les sources de mes larmes, Toi qui des nuées as fait venir l’eau de la mer, Penche Toi vers les implorations de mon cœur, Toi qui as incliné les cieux dans ton ineffable dépouillement, J’embrasserai tes pieds très purs, je les essuierai avec les boucles des cheveux de ma tête, Au Paradis, entendant leur pas dans le soir Eve eut peur et se cacha, Qui découvrira la multitude de mes péchés, les abîmes de tes jugements, mon Sauveur qui délivres les âmes?, Ne méprise pas ta servante, Toi qui as l’incommensurable amour.

Conclusion

Dans le temple de ta gloire, nous pensons être au ciel. Mère de Dieu, porche céleste, ouvre-nous la porte de ton amour.

Kyrie Eleison (40)

Gloire… Et maintenant. . .

Toi plus vénérable que les Chérubins et incomparablement plus glorieuse
que les Séraphins, toi qui sans tache enfantas Dieu le Verbe,
toi véritablement la Mère de Dieu, nous t’exaltons !

Ô Roi céleste, affermis ceux qui nous gouvernent, apaise les nations, donne la paix au monde, garde heureusement la sainte Eglise et cette ville, introduis dans le séjour des justes nos pères et nos frères qui nous ont déjà quittés et reçois-nous dans la pénitence et la confession, Toi le Très Bon et l’Ami de l’homme.

Prière de Saint Ephrem

Seigneur et Maître de ma vie, éloigne de moi l’esprit d’oisiveté, d’abattement, de domination et de vaines paroles. (une grande métanie)

Accorde moi l’esprit d’intégrité, d’humilité, de patience et d’amour, à moi ton serviteur. (une grande métanie)

Oui, Seigneur Roi, donne-moi de voir mes fautes, et de ne pas condamner mon frère, car Tu es béni dans les siècles des siècles. Amen. (une grande métanie)

Dieu, purifie-moi, pécheur (12 fois à voix basse avec petite métanie)

Seigneur et Maître de ma vie, éloigne de moi l’esprit d’oisiveté, d’abattement, de domination et de vaines paroles. Accorde-moi l’esprit d’intégrité, d’humilité, de patience et d’amour, à moi ton serviteur. Oui, Seigneur Roi, donne-moi de voir mes fautes, et de ne pas condamner mon frère, car Tu es béni dans les siècles des siècles. Amen. (une grande métanie à la fin)

Pour finir : Par les prières de nos saints Pères, Seigneur Jésus Christ, notre Dieu, aie pitié de nous.

Nous pouvons ajouter cette prière pour le Père René en disant ensemble:

 Dieu des esprits et de toute chair, qui as triomphé de la mort et terrassé le diable pour donner la vie au monde, accorde, Seigneur, à l’âme de ton serviteur Père René qui s’est endormi le repos dans le séjour de la lumière, de la fraîcheur et de la paix, en un lieu d’où sont absents la peine, la tristesse et les gémissements. Dans ta divine bonté et ton amour pour les hommes, pardonne-lui toutes les fautes commises en parole, en pensée, en action. Car il n’est personne qui vive et ne pèche pas. Toi seul, Seigneur, tu es sans péché, ta justice est une justice éternelle et ta parole est vérité.
Car tu es la résurrection, le repos et la vie de ton serviteur Père René qui s’est endormi, ô Christ notre Dieu, et nous te rendons gloire, ainsi qu’à ton Père éternel et à ton très-saint, bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Accorde, Seigneur, le sommeil bienheureux, le repos éternel, à ton serviteur Père René qui s’est endormi et fais qu’il jouisse de mémoire éternelle.