Message du recteur (lundi 6 avril)

Suite …

Grand et Saint Mardi

A prier ce lundi soir ou mardi matin avant de manger

Prières initiales

Leader : Par les prières de nos saints Pères, Seigneur Jésus Christ, notre Dieu, aie pitié de nous.

Gloire à toi, notre Dieu, gloire à toi.
Roi du ciel, Consolateur, Esprit de vérité,
toi qui es partout présent et qui remplis tout,
Trésor de biens et Donateur de vie,
viens et demeure en nous, purifie-nous
de toute souillure et sauve nos âmes, toi qui es bonté.

Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, aie pitié de nous. (3 fois)
Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit,
maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen.µTrès sainte Trinité, aie pitié de nous.
Seigneur, remets nos péchés.
Maître, pardonne-nous nos iniquités.
Saint, visite-nous et guéris nos infirmités, à cause de ton Nom.

Kyrie eleison. (3 fois) Gloire au Père…

Notre Père qui es aux cieux, que ton Nom soit sanctifié,
que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensé,
et ne nous laisse pas entrer en tentation mais délivre-nous du Mal.

Kyrie eleison. (12 fois) Gloire au Père…

Alleluia avec versets alternés, suivi 1, ou 2, ou 3 fois du tropaire 

Ton 8 https://www.youtube.com/watch?v=WsxxJNpZtHA&list=RDWsxxJNpZtHA&start_radio=1

Alleluia, alleluia, alleluia 

Au milieu de la nuit, mon esprit veille sur Toi, ô Dieu, parce que lumière sont tes préceptes sur la terre. 

Alleluia, alleluia, alleluia 

Apprenez la justice, habitants de la terre. 

Alleluia, alleluia, alleluia 

Mon ressentiment saisira un peuple indocile, et maintenant le feu dévore mes ennemis.

Alleluia, alleluia, alleluia 

Ajoute-leur des malheurs, Seigneur, ajoute-leur des malheurs, aux glorieux de la terre. 

Alleluia, alleluia, alleluia 

Tropaire Ton8

Voici, l’Epoux arrive au milieu de la nuit, * Et bienheureux le serviteur qu’Il trouvera veillant, * Mais indigne celui qu’Il trouvera nonchalant, * Veille donc, mon âme, à ne pas sombrer dans le sommeil, * afin de n’être pas livrée à la mort et enfermée hors du Royaume, * Mais reviens à toi et chante, * Saint, Saint, Saint es-tu, notre Dieu, * Par la Mère de Dieu aie pitié de nous. 

  • Vous pouvez répéter le tropaire 1 ou 2 fois.

Gloire. . . Voici, l’Epoux 

Et maintenant… Voici, l’Epoux… 

1ère Lecture des Psaumes (Ps 65, 70)

PSAUME 67

02 Dieu se lève et ses ennemis se dispersent, ses adversaires fuient devant sa face.

03 Comme on dissipe une fumée, tu les dissipes ; + comme on voit fondre la cire en face du feu, les impies disparaissent devant la face de Dieu.

04 Mais les justes sont en fête, ils exultent ; devant la face de Dieu ils dansent de joie.

05 Chantez pour Dieu, jouez pour son nom, + frayez la route à celui qui chevauche les nuées. Son nom est Le Seigneur ; dansez devant sa face.

06 Père des orphelins, défenseur des veuves, tel est Dieu dans sa sainte demeure.

07 A l’isolé, Dieu accorde une maison ; + aux captifs, il rend la liberté ; mais les rebelles vont habiter les lieux arides.

08 Dieu, quand tu sortis en avant de ton peuple, quand tu marchas dans le désert, la terre trembla ;

09 les cieux mêmes fondirent + devant la face de Dieu, le Dieu du Sinaï, devant la face de Dieu, le Dieu d’Israël.

10 Tu répandais sur ton héritage une pluie généreuse, et quand il défaillait, toi, tu le soutenais.

11 Sur les lieux où campait ton troupeau, tu le soutenais, Dieu qui es bon pour le pauvre.

12 Le Seigneur prononce un oracle, une armée de messagères le répand :

13 « Rois en déroute, armées en déroute ! On reçoit en partage les trésors du pays.

14 « Resterez-vous au repos derrière vos murs + quand les ailes de la Colombe se couvrent d’argent, et son plumage, de flammes d’or,

15 quand le Puissant, là-bas, pulvérise des rois et qu’il neige au Mont-Sombre ? »

16 Mont de Basan, divine montagne, mont de Basan, fière montagne !

17 Pourquoi jalouser, fière montagne, + la montagne que Dieu s’est choisie pour demeure ? Là, le Seigneur habitera jusqu’à la fin.

18 Les chars de Dieu sont des milliers de myriades ; au milieu, le Seigneur ; au sanctuaire, le Sinaï.

19 Tu es monté sur la hauteur, capturant des captifs, + recevant un tribut, même de rebelles, pour avoir une demeure, Seigneur notre Dieu.

20 Que le Seigneur soit béni ! Jour après jour, ce Dieu nous accorde la victoire.

21 Le Dieu qui est le nôtre est le Dieu des victoires, et les portes de la mort sont à Dieu, le Seigneur.

Gloire… Et maintenant… Amin.

Alliluia, alliluia, alliluia, gloire à toi, ô Dieu. 3 fois.

Cathisme Ton4 

Frères, aimons l’Epoux, préparons nos lampes, brillant dans la vertu et la foi droite, afin d’être prêts comme les Vierges sages du Seigneur, et d’aller avec Lui aux Noces, Car l’Esprit donne à tous en Dieu la couronne incorruptible.

Si vous n’avez pas le temps, passez à l’évangile. Si vous avez le temps :

2ème lecture des Psaumes (Ps 71, 77)

PSAUME 73

01 Pourquoi, Dieu, nous rejeter sans fin ? Pourquoi cette colère sur les brebis de ton troupeau ?

02 Rappelle-toi la communauté que tu acquis dès l’origine, + la tribu que tu revendiquas pour héritage, la montagne de Sion où tu fis ta demeure.

03 Dirige tes pas vers ces ruines sans fin, l’ennemi dans le sanctuaire a tout saccagé ;

04 dans le lieu de tes assemblées, l’adversaire a rugi et là, il a planté ses insignes.

05 On les a vus brandir la cognée, comme en pleine forêt, *

06 quand ils brisaient les portails à coups de masse et de hache.

07 Ils ont livré au feu ton sanctuaire, profané et rasé la demeure de ton nom.

08 Ils ont dit : « Allons ! Détruisons tout ! » Ils ont brûlé dans le pays les lieux d’assemblées saintes.

09 Nos signes, nul ne les voit ; il n’y a plus de prophètes ! * Et pour combien de temps ? Nul d’entre nous ne le sait !

10 Dieu, combien de temps blasphémera l’adversaire ? L’ennemi en finira-t-il de mépriser ton nom ?

11 Pourquoi retenir ta main, cacher la force de ton bras ?

12 Pourtant, Dieu, mon roi dès l’origine, vainqueur des combats sur la face de la terre,

13 c’est toi qui fendis la mer par ta puissance, qui fracassas les têtes des dragons sur les eaux ;

14 toi qui écrasas la tête de Léviathan pour nourrir les monstres marins ;

15 toi qui ouvris les torrents et les sources, toi qui mis à sec des fleuves intarissables.

16 A toi le jour, à toi la nuit, toi qui ajustas le soleil et les astres !

17 C’est toi qui fixas les bords de la terre ; l’hiver et l’été, c’est toi qui les formas.

18 Rappelle-toi : l’ennemi a méprisé ton nom, un peuple de fous a blasphémé le Seigneur.

19 Ne laisse pas la Bête égorger ta Tourterelle, n’oublie pas sans fin la vie de tes pauvres.

20 Regarde vers l’Alliance : la guerre est partout ; on se cache dans les cavernes du pays.

21 Que l’opprimé échappe à la honte, que le pauvre et le malheureux chantent ton nom !

22 Lève-toi, Dieu, défends ta cause ! Rappelle-toi ces fous qui blasphèment tout le jour.

23 N’oublie pas le vacarme que font tes ennemis, la clameur de l’ennemi, qui monte sans fin.

Gloire… Et maintenant… Amin.

Alliluia, alliluia, alliluia, gloire à toi, ô Dieu. 3 fois.

Cathisme Ton 4 

Les prêtres et les scribes, dans leur jalousie, assemblèrent contre Toi, Sauveur, le conseil de l’iniquité, Ils incitèrent Judas à la trahison, Impudemment, contre Toi, celui-ci vint parler aux transgresseurs, Que me donnerez-vous, dit-il et je le livrerai entre vos mains, * Seigneur, de sa condamnation, délivre nos âmes.

Si vous n’avez pas le temps, passez à l’évangile. Si vous avez le temps :

3ème lecture des Psaumes (Ps 78 à 85)

Ps 79

02 Berger d’Israël, écoute, toi qui conduis Joseph, ton troupeau : resplendis au-dessus des Kéroubim,

03 devant Éphraïm, Benjamin, Manassé ! Réveille ta vaillance et viens nous sauver.

04 R / Dieu, fais-nous revenir ; * que ton visage s’éclaire et nous serons sauvés !

05 Seigneur, Dieu de l’univers, * vas-tu longtemps encore opposer ta colère aux prières de ton peuple,

06 le nourrir du pain de ses larmes, l’abreuver de larmes sans mesure ?

07 Tu fais de nous la cible des voisins : nos ennemis ont vraiment de quoi rire !

08 R / Dieu, fais-nous revenir ; * que ton visage s’éclaire et nous serons sauvés !

09 La vigne que tu as prise à l’Égypte, tu la replantes en chassant des nations.

10 Tu déblaies le sol devant elle, tu l’enracines pour qu’elle emplisse le pays.

11 Son ombre couvrait les montagnes, et son feuillage, les cèdres géants ;

12 elle étendait ses sarments jusqu’à la mer, et ses rejets, jusqu’au Fleuve.

13 Pourquoi as-tu percé sa clôture ? Tous les passants y grappillent en chemin ;

14 le sanglier des forêts la ravage et les bêtes des champs la broutent.

15 [R / ] Dieu de l’univers reviens ! Du haut des cieux, regarde et vois : visite cette vigne, protège-la,

16 celle qu’a plantée ta main puissante, le rejeton qui te doit sa force.

17 La voici détruite, incendiée ; que ton visage les menace, ils périront !

18 Que ta main soutienne ton protégé, le fils de l’homme qui te doit sa force.

19 Jamais plus nous n’irons loin de toi : fais-nous vivre et invoquer ton nom !

20 R /Seigneur, Dieu de l’univers, fais-nous revenir ; * que ton visage s’éclaire, et nous serons sauvés.

Gloire… Et maintenant… Amin.

Alliluia, alliluia, alliluia, gloire à toi, ô Dieu. 3 fois.

Cathisme Ton8

Judas aime l’argent dans son cœur, Malveillant, il se tourne contre le Maître, il médite et prépare la trahison, Il déchoit de la lumière et reçoit les ténèbres, Il marchande et vend Celui qui n’a pas de prix, Malheureux, il trouve en retour la pendaison et la mort douloureuse, Délivre moi de sa part, Christ, Dieu, Toi qui accordes le pardon des fautes, à ceux qui célèbrent dans le désir ta sainte Passion.

Evangile

Lecture de l’Evangile selon saint Matthieu. (22 :15 – 23 :39)

15 Alors les pharisiens allèrent tenir conseil pour prendre Jésus au piège en le faisant parler.

16 Ils lui envoient leurs disciples, accompagnés des partisans d’Hérode : « Maître, lui disent-ils, nous le savons : tu es toujours vrai et tu enseignes le chemin de Dieu en vérité ; tu ne te laisses influencer par personne, car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens.

17 Alors, donne-nous ton avis : Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur ? »

18 Connaissant leur perversité, Jésus dit : « Hypocrites ! pourquoi voulez-vous me mettre à l’épreuve ?

19 Montrez-moi la monnaie de l’impôt. » Ils lui présentèrent une pièce d’un denier.

20 Il leur dit : « Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ? »

21 Ils répondirent : « De César. » Alors il leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »

22 À ces mots, ils furent tout étonnés. Ils le laissèrent et s’en allèrent.

23 Ce jour-là, des sadducéens – ceux qui affirment qu’il n’y a pas de résurrection – s’approchèrent de Jésus et l’interrogèrent :

24 « Maître, Moïse a dit : Si un homme meurt sans avoir d’enfants, le frère de cet homme épousera sa belle-sœur pour susciter une descendance à son frère.

25 Il y avait chez nous sept frères : le premier, qui s’était marié, mourut ; et, comme il n’avait pas de descendance, il laissa sa femme à son frère.

26 Pareillement, le deuxième, puis le troisième, jusqu’au septième,

27 et finalement, après eux tous, la femme mourut.

28 Alors, à la résurrection, duquel des sept sera-t-elle l’épouse, puisque chacun l’a eue pour épouse ? »

29 Jésus leur répondit : « Vous vous égarez, en méconnaissant les Écritures et la puissance de Dieu.

30 À la résurrection, en effet, on ne prend ni femme ni mari, mais on est comme les anges dans le ciel.

31 Et au sujet de la résurrection des morts, n’avez-vous pas lu ce qui vous a été dit par Dieu :

32 Moi, je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob ? Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. »

33 Les foules qui l’avaient entendu étaient frappées par son enseignement.

34 Les pharisiens, apprenant qu’il avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent,

35 et l’un d’entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l’épreuve :

36 « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? »

37 Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit.

38 Voilà le grand, le premier commandement.

39 Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

40 De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. »

41 Comme les pharisiens se trouvaient réunis, Jésus les interrogea :

42 « Quel est votre avis au sujet du Christ ? de qui est-il le fils ? » Ils lui répondent : « De David. »

43 Jésus leur réplique : « Comment donc David, inspiré par l’Esprit, peut-il l’appeler “Seigneur”, en disant :

44 Le Seigneur a dit à mon Seigneur : “Siège à ma droite jusqu’à ce que j’aie placé tes ennemis sous tes pieds” ?

45 Si donc David l’appelle Seigneur, comment peut-il être son fils ? »

46 Personne n’était capable de lui répondre un mot et, à partir de ce jour-là, nul n’osa plus l’interroger.

01 Alors Jésus s’adressa aux foules et à ses disciples,

02 et il déclara : « Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse.

03 Donc, tout ce qu’ils peuvent vous dire, faites-le et observez-le. Mais n’agissez pas d’après leurs actes, car ils disent et ne font pas.

04 Ils attachent de pesants fardeaux, difficiles à porter, et ils en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt.

05 Toutes leurs actions, ils les font pour être remarqués des gens : ils élargissent leurs phylactères et rallongent leurs franges ;

06 ils aiment les places d’honneur dans les dîners, les sièges d’honneur dans les synagogues

07 et les salutations sur les places publiques ; ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi.

08 Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n’avez qu’un seul maître pour vous enseigner, et vous êtes tous frères.

09 Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux.

10 Ne vous faites pas non plus donner le titre de maîtres, car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ.

11 Le plus grand parmi vous sera votre serviteur.

12 Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé.

13 Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous fermez à clé le royaume des Cieux devant les hommes ; vous-mêmes, en effet, n’y entrez pas, et vous ne laissez pas entrer ceux qui veulent entrer !

15 Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous parcourez la mer et la terre pour faire un seul converti, et quand c’est arrivé, vous faites de lui un homme voué à la géhenne, deux fois pire que vous !

16 Malheureux êtes-vous, guides aveugles, vous qui dites : “Si l’on fait un serment par le Sanctuaire, il est nul ; mais si l’on fait un serment par l’or du Sanctuaire, on doit s’en acquitter.”

17 Insensés et aveugles ! Qu’est-ce qui est le plus important : l’or ? ou bien le Sanctuaire qui consacre cet or ?

18 Vous dites encore : “Si l’on fait un serment par l’autel, il est nul ; mais si l’on fait un serment par l’offrande posée sur l’autel, on doit s’en acquitter.”

19 Aveugles ! Qu’est-ce qui est le plus important : l’offrande ? ou bien l’autel qui consacre cette offrande ?

20 Celui donc qui fait un serment par l’autel fait un serment par l’autel et par tout ce qui est posé dessus ;

21 celui qui fait un serment par le Sanctuaire fait un serment par le Sanctuaire et par Celui qui l’habite ;

22 et celui qui fait un serment par le ciel fait un serment par le trône de Dieu et par Celui qui siège sur ce trône.

23 Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous payez la dîme sur la menthe, le fenouil et le cumin, mais vous avez négligé ce qui est le plus important dans la Loi : la justice, la miséricorde et la fidélité. Voilà ce qu’il fallait pratiquer sans négliger le reste.

24 Guides aveugles ! Vous filtrez le moucheron, et vous avalez le chameau !

25 Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous purifiez l’extérieur de la coupe et de l’assiette, mais l’intérieur est rempli de cupidité et d’intempérance !

26 Pharisien aveugle, purifie d’abord l’intérieur de la coupe, afin que l’extérieur aussi devienne pur.

27 Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis à la chaux : à l’extérieur ils ont une belle apparence, mais l’intérieur est rempli d’ossements et de toutes sortes de choses impures.

28 C’est ainsi que vous, à l’extérieur, pour les gens, vous avez l’apparence d’hommes justes, mais à l’intérieur vous êtes pleins d’hypocrisie et de mal.

29 Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous bâtissez les sépulcres des prophètes, vous décorez les tombeaux des justes,

30 et vous dites : “Si nous avions vécu à l’époque de nos pères, nous n’aurions pas été leurs complices pour verser le sang des prophètes.”

31 Ainsi, vous témoignez contre vous-mêmes : vous êtes bien les fils de ceux qui ont assassiné les prophètes.

32 Vous donc, mettez le comble à la mesure de vos pères !

33 Serpents, engeance de vipères, comment éviteriez-vous d’être condamnés à la géhenne ?

34 C’est pourquoi, voici que moi, j’envoie vers vous des prophètes, des sages et des scribes ; vous tuerez et crucifierez les uns, vous en flagellerez d’autres dans vos synagogues, vous les poursuivrez de ville en ville ;

35 ainsi, sur vous retombera tout le sang des justes qui a été versé sur la terre, depuis le sang d’Abel le juste jusqu’au sang de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez assassiné entre le sanctuaire et l’autel.

36 Amen, je vous le dis : tout cela viendra sur cette génération.

37 Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants comme la poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous n’avez pas voulu !

38 Voici que votre temple vous est laissé : il est désert.

39 En effet, je vous le déclare : vous ne me verrez plus désormais jusqu’à ce que vous disiez : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! »

Psaume 50 

Aie pitié de moi, ô Dieu, dans ta bonté,
selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions.
Lave-moi de toute iniquité et purifie-moi de ma faute,
car je reconnais mes transgressions, et ma faute est constamment devant moi.
J’ai péché contre toi seul, j’ai fait ce qui est mal à tes yeux.
Aussi tu seras juste dans ta sentence, sans reproche dans ton jugement.
Oui, je suis né dans l’iniquité, et pécheur ma mère m’a conçu.
Mais tu veux que la vérité soit au fond du coeur ;
fais donc pénétrer la sagesse au-dedans de moi.
Asperge-moi avec l’hysope, et je serai pur, lave-moi, et je serai plus blanc que la neige.
Annonce-moi l’allégresse et la joie, et les os que tu as humiliés se réjouiront.
Détourne ton regard de mes péchés, efface toutes mes iniquités.
Ô Dieu, crée en moi un coeur pur, renouvelle un esprit droit dans mes entrailles.
Ne me rejette pas loin de ta face, ne me retire pas ton Esprit Saint.
Rends-moi la joie de ton salut, soutiens-moi par l’Esprit puissant.
J’enseignerai tes voies à ceux qui les transgressent, et les pécheurs reviendront à toi.
Ô Dieu, Dieu de mon salut, délivre-moi du sang versé, et ma langue célébrera ta miséricorde.
Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche annoncera ta louange.
Si tu avais voulu des sacrifices, je t’en aurais offert,
mais tu ne prends point plaisir aux holocaustes.
Le sacrifice qui est agréable à Dieu, c’est un esprit brisé.
Ô Dieu, tu ne dédaignes pas le coeur contrit et humilié.
Répands par ta grâce tes bienfaits sur Sion, rebâtis les murs de Jérusalem !
Alors tu agréeras des sacrifices de justice, l’oblation et les holocaustes,
alors on offrira des taureaux sur ton autel.

Kondakion Ton 2

Songe à l’heure de la fin, ma pauvre âme, et crains d’être coupée comme le figuier, Fais fructifier par ta peine le talent qui t’a été donné, Veille et appelle, Que nous ne restions pas hors du lieu des Noces du Christ. 

Ikos Ton 2 

Qu’es-tu nonchalante, ma pauvre âme? Qu’as-tu à te faire sans raison des soucis inutiles? Qu’as-tu à t’occuper de ce qui passe? C’est maintenant la dernière heure, et nous devrons nous séparer des choses d’ici. Pendant qu’il est encore temps, reviens à toi et appelle. J’ai péché contre Toi, mon Sauveur, ne me coupe pas comme le figuier stérile. Mais dans ta miséricorde, Christ, compatis à celle qui dit dans la crainte, Que nous ne restions pas hors du lieu des Noces du Christ.

Synaxaire

Le grand Mardi Saint, nous faisons mémoire de la parabole des dix Vierges dans le saint Evangile. Le grand Mardi porte les dix Vierges, qui révèlent la victoire du Maître intègre. Christ, ô notre Epoux, compte-nous avec les Vierges sages, mène nous dans ton troupeau élu, aie pitié de nous. Amen.

Diode. Poème de Cosmas 8ème Ode 

Hirmos Ton2

Les trois saints Enfants ne se soumirent pas à l’ordre tyrannique, Jetés dans la fournaise, ils confessaient Dieu et chantaient, Œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur.

Rejetons loin de nous la négligence, Nos lampes allumées, allons à la rencontre du Christ, l’Epoux immortel, et chantons, Œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur.

Que l’huile de la communion emplisse les vases de nos âmes, sans attendre pour l’acheter le temps des récompenses, chantons, Œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur.

Vous qui avez reçu de Dieu, la grâce du talent qui répond à votre force, faites la fructifier avec l’aide du Christ qui vous l’a donnée, et chantez, Œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur. Louons, bénissons et adorons le Seigneur, prosternons-nous devant lui.

9ème Ode Hirmos 

Tu as porté dans ton sein Dieu que rien ne peut contenir, et tu as conçu la joie du monde, Nous te célébrons, Vierge toute Sainte.

Dieu bon, Tu disais à tes disciples : Veillez, Car vous ignorez à quelle heure le Seigneur, viendra rendre à chacun selon ses œuvres.

Dans ton terrible second avènement, Maître, compte-moi avec les brebis à ta droite, et pardonne la multitude de mes fautes.

Exapostilaire Ton3, 

Je vois, paré de beauté, le lieu de tes Noces, mon Sauveur, et je n’ai pas de vêtement pour entrer, Illumine la parure de mon âme, Toi qui donnes la lumière, et sauve-moi. (ter)

Laudes

Louez Dieu dans son sanctuaire, louez-le au firmament de sa puissance.
Louez-le pour ses hauts faits, louez-le pour sa grandeur infinie.
Louez-le aux sonneries du cor, louez-le par la cithare et la harpe.
Louez-le avec tambours et danses, louez-le avec cordes et flûtes.

Ton1, Comment entrerai-je, indigne, dans la splendeur de tes saints?, Si j’ose aller dans le lieu des Noces, mon vêtement me dénonce, car il n’est pas nuptial, et je serai rejeté, lié par les anges, Seigneur, purifie la souillure de mon âme, et sauve moi dans ton amour de l’homme.

Louez-le avec les cymbales sonores, louez-le avec les cymbales d’ovation,
que tout ce qui vit et respire loue le Seigneur !

Ton 2, Endormi dans la négligence de l’âme, Christ, mon Epoux, je ne porte pas la lampe allumée au feu des vertus, Au temps du travail, je rêve et je ressemble aux Vierges folles, Maître, ne me ferme pas le cœur de tes compassions, Mais détache de moi le sommeil ténébreux, Eveille moi, conduis moi avec les Vierges sages dans le lieu de tes Noces, où les voix pures Te fêtent et ne cessent de Te dire, Seigneur, gloire à Toi.

Gloire… Et maintenant… 

Ton 4, Tu as appris, mon âme, la condamnation, de celui qui cacha le talent, Ne cache pas la parole de Dieu, Annonce ses merveilles, fais croître le don, afin d’entrer dans la joie de ton Seigneur.

Prière la tête inclinée à réciter ensemble :

Seigneur très-saint, toi qui habites les hauteurs, et te penches vers ce qui est humble ; de ton regard partout présent, tu veilles sur toute créature. Nous nous inclinons, âme et corps, devant toi, et nous t’implorons : ô Saint des saints, de ta sainte demeure, étends ta main que nul ne peut voir, et donne à tous ta bénédiction. Et tous les péchés que nous avons commis de plein gré ou sans le vouloir, pardonne-les-nous, en ta bonté et ton amour des hommes, et accorde-nous tes biens terrestres et célestes. Car il t’appartient de nous faire miséricorde et de nous sauver, ô Christ notre Dieu, et nous te rendons gloire, Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

Apostiches et versets, 

Ton 6 Venez, fidèles, travaillons de tout cœur à l’œuvre du Maître, Il donne aux serviteurs sa richesse, Et multiplions chacun le talent de la grâce, Que l’un porte la sagesse en faisant le bien, Que l’autre célèbre la liturgie de la splendeur, Qu’un autre annonce fidèlement la parole à celui qui l’ignore, Qu’un autre distribue sa richesse aux pauvres, Nous multiplierons ainsi ce qui nous fut prêté, En fidèles économes de la grâce, nous serons dignes de la joie du Maître, Que Tu nous donneras, Christ, Dieu, dans ton amour de l’homme.

14 Rassasie-nous de ton amour au matin, que nous passions nos jours dans la joie et les chants.

15 Rends-nous en joies tes jours de châtiment et les années où nous connaissions le malheur.

16 Fais connaître ton oeuvre à tes serviteurs et ta splendeur à leurs fils.

Lorsque Tu viendras dans la gloire avec les Puissances angéliques, et que Tu siégeras sur le Trône du Jugement, ne me sépare pas de Toi, bon Pasteur, Les voies à ta droite, Tu les connais, Mais à ta gauche, elles s’égarent, Ne me perds pas avec les boucs, endurci par le péché, mais compte moi avec les brebis à ta droite, et sauve moi dans ton amour de l’homme.

17 Que vienne sur nous la splendeur du Seigneur notre Dieu ! Dirige l’ouvrage de nos mains ; oui, dirige l’ouvrage de nos mains.

Ton 6, Epoux de grâce, beau entre tous les hommes, qui nous appelles au festin spirituel du lieu de tes Noces, dépouille moi de la laideur des fautes en m’unissant à tes souffrances, couvre moi du vêtement de gloire de ta beauté, fais de moi un convive lumineux dans ton Royaume en ta miséricorde.

Ton 7 Gloire. . . Et maintenant. . . 

Le Maître te confie le talent, mon âme, Reçois dans la crainte le don, prête à Celui qui t’a donné, Donne aux pauvres. Deviens l’ami du Seigneur, pour être à sa droite quand Il viendra dans la gloire, et entendre la voix bienheureuse, Entre, serviteur dans la joie de ton Seigneur, Je m’étais égaré, mais de cette joie, rends moi digne en ton grand amour.

Conclusion

Dans le temple de ta gloire, nous pensons être au ciel. Mère de Dieu, porche céleste, ouvre-nous la porte de ton amour.

Kyrie Eleison (40) 

Gloire… Et maintenant. . . 

Toi plus vénérable que les Chérubins et incomparablement plus glorieuse
que les Séraphins, toi qui sans tache enfantas Dieu le Verbe,
toi véritablement la Mère de Dieu, nous t’exaltons!

Ô Roi céleste, affermis la foi, apaise les nations, donne la paix au monde, garde heureusement la sainte Eglise et cette ville, introduis dans le séjour des justes nos pères et nos frères qui nous ont déjà quittés et reçois-nous dans la pénitence et la confession, Toi le Très Bon et l’Ami de l’homme.

Prière de Saint Ephrem 

Seigneur et Maître de ma vie, éloigne de moi l’esprit d’oisiveté, d’abattement, de domination et de vaines paroles. (une grande métanie) 

Accorde moi l’esprit d’intégrité, d’humilité, de patience et d’amour, à moi ton serviteur. (une grande métanie) 

Oui, Seigneur Roi, donne-moi de voir mes fautes, et de ne pas condamner mon frère, car Tu es béni dans les siècles des siècles. Amen. (une grande métanie) 

Dieu, purifie-moi, pécheur (12 fois à voix basse avec petite métanie)

Seigneur et Maître de ma vie, éloigne de moi l’esprit d’oisiveté, d’abattement, de domination et de vaines paroles. Accorde-moi l’esprit d’intégrité, d’humilité, de patience et d’amour, à moi ton serviteur. Oui, Seigneur Roi, donne-moi de voir mes fautes, et de ne pas condamner mon frère, car Tu es béni dans les siècles des siècles. Amen. (une grande métanie à la fin)

Pour finir : Par les prières de nos saints Pères, Seigneur Jésus Christ, notre Dieu, aie pitié de nous.