Message du recteur (dimanche 5 avril)

Lundi Saint 2020

Chers Amis,

Là où il y a un membre de la communauté, toute la communauté est présente. La communion sacramentelle qui réunit d’habitude nombre d’entre nous – jamais tous au complet, d’ailleurs – n’arrête pas ses effets du fait du confinement. Sa réalité spirituelle, sa richesse, vient de ce que nous sommes le corps du Christ, temple du Dieu vivant.

Jésus a été triomphalement acclamé avec des palmes aujourd’hui alors qu’il se dirigeait vers le Temple de Jérusalem. On l’a lu ce matin dans Jean 12 :1-18. On criait : « Hosanna au plus haut des cieux ! Béni Celui qui vient au nom du Seigneur ! » Mais dans son dos on avait décidé sa mort, et même celle de son ami Lazare, ressuscité après quatre jours. Et en plus, quand il est arrivé au Temple, il a trouvé une caverne de voleurs.

Pour que notre acclamation soit vraie et que notre communauté comme Temple-Corps du Christ tienne, suivons les simples conseils de Paul dans Philippiens 4 :4-9 : alors le Dieu de la Paix sera avec nous.

Et maintenant, nous voici entrés dans la  semaine des souffrances du Seigneur. Je vous propose un service avec un plan facile à suivre (tout est écrit et tout se suit) et une « sélection » que vous pouvez utiliser en coupant à votre guise suivant temps disponible, âge etc. Je prévois de vous ravitailler les jours prochains grâce à un PDF des offices que notre diacre m’a gentiment fourni et au zèle de François-Xavier et Pierre.

Merci de profiter de cette retraite et de nous porter les uns les autres.

* Le prochain rendez-vous eucharistique à l’église, portes closes, sera jeudi à 16h00 : vêpres et liturgie de St Basile (assez abrégées).

P. Emmanuel Fritsch, recteur.

 

 

Grand et Saint Lundi

A prier ce dimanche soir ou lundi matin avant de manger

Prières initiales

Leader : Par les prières de nos saints Pères, Seigneur Jésus Christ, notre Dieu, aie pitié de nous.

Gloire à toi, notre Dieu, gloire à toi.
Roi du ciel, Consolateur, Esprit de vérité,
toi qui es partout présent et qui remplis tout,
Trésor de biens et Donateur de vie,
viens et demeure en nous, purifie-nous
de toute souillure et sauve nos âmes, toi qui es bonté.

Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, aie pitié de nous. (3 fois)
Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit,
maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen.µTrès sainte Trinité, aie pitié de nous.
Seigneur, remets nos péchés.
Maître, pardonne-nous nos iniquités.
Saint, visite-nous et guéris nos infirmités, à cause de ton Nom.

Kyrie eleison. (3 fois) Gloire au Père…

Notre Père qui es aux cieux, que ton Nom soit sanctifié,
que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensé,
et ne nous laisse pas entrer en tentation mais délivre-nous du Mal.

Kyrie eleison. (12 fois) Gloire au Père…

Alleluia avec versets alternés, suivi 3 fois du tropaire

Ton8 https://www.youtube.com/watch?v=WsxxJNpZtHA&list=RDWsxxJNpZtHA&start_radio=1

Alleluia, alleluia, alleluia

Au milieu de la nuit, mon esprit veille sur Toi, ô Dieu, parce que lumière sont tes préceptes sur la terre.

Alleluia, alleluia, alleluia

Apprenez la justice, habitants de la terre.

Alleluia, alleluia, alleluia

Mon ressentiment saisira un peuple indocile, et maintenant le feu dévore mes ennemis.

Alleluia, alleluia, alleluia

Ajoute-leur des malheurs, Seigneur, ajoute-leur des malheurs, aux glorieux de la terre.

Alleluia, alleluia, alleluia

Tropaire Ton8

Voici, l’Epoux arrive au milieu de la nuit, * Et bienheureux le serviteur qu’Il trouvera veillant, * Mais indigne celui qu’Il trouvera nonchalant, * Veille donc, mon âme, à ne pas sombrer dans le sommeil, * afin de n’être pas livrée à la mort et enfermée hors du Royaume, * Mais reviens à toi et chante, * Saint, Saint, Saint es-tu, notre Dieu, * Par la Mère de Dieu aie pitié de nous.

Gloire. . . Voici, l’Epoux

Et maintenant… Voici, l’Epoux…

1ère lecture des Psaumes (Ps 25 à 32)

PSAUME 24

01 Vers toi, Seigneur, j’élève mon âme, *

02 vers toi, mon Dieu. Je m’appuie sur toi : épargne-moi la honte ; ne laisse pas triompher mon ennemi.

03 Pour qui espère en toi, pas de honte, mais honte et déception pour qui trahit.

04 Seigneur, enseigne-moi tes voies, fais-moi connaître ta route.

05 Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi, car tu es le Dieu qui me sauve. C’est toi que j’espère tout le jour en raison de ta bonté, Seigneur.

06 Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse, ton amour qui est de toujours.

07 Oublie les révoltes, les péchés de ma jeunesse ; dans ton amour, ne m’oublie pas.

08 Il est droit, il est bon, le Seigneur, lui qui montre aux pécheurs le chemin.

09 Sa justice dirige les humbles, il enseigne aux humbles son chemin.

10 Les voies du Seigneur sont amour et vérité pour qui veille à son alliance et à ses lois.

11 A cause de ton nom, Seigneur, pardonne ma faute : elle est grande.

12 Est-il un homme qui craigne le Seigneur ? Dieu lui montre le chemin qu’il doit prendre.

13 Son âme habitera le bonheur, ses descendants posséderont la terre.

14 Le secret du Seigneur est pour ceux qui le craignent ; à ceux-là, il fait connaître son alliance.

15 J’ai les yeux tournés vers le Seigneur : il tirera mes pieds du filet.

16 Regarde, et prends pitié de moi, de moi qui suis seul et misérable.

17 L’angoisse grandit dans mon coeur : tire-moi de ma détresse.

18 Vois ma misère et ma peine, enlève tous mes péchés.

19 Vois mes ennemis si nombreux, la haine violente qu’ils me portent.

20 Garde mon âme, délivre-moi ; je m’abrite en toi : épargne-moi la honte.

21 Droiture et perfection veillent sur moi, sur moi qui t’espère !

22 Libère Israël, ô mon Dieu, de toutes ses angoisses !

Gloire… Et maintenant… Amin.

Alliluia, alliluia, alliluia, gloire à toi, ô Dieu. 3 fois.

Cathisme Ton1

En ce jour, la sainte Passion, comme une lumière salutaire se lève sur le monde, le Christ vient souffrir dans sa bonté, Celui qui de ses bras entoure l’univers, accepte d’être suspendu à l’Arbre de la croix, pour sauver l’homme.

Si vous n’avez pas le temps, passez. Si vous avez le temps :

2ème lecture des Psaumes (Ps 33 à 37)

PSAUME 35

02 C’est le péché qui parle au coeur de l’impie ; * ses yeux ne voient pas que Dieu est terrible.

03 Il se voit d’un oeil trop flatteur pour trouver et haïr sa faute ; *

04 il n’a que ruse et fraude à la bouche, il a perdu le sens du bien.

05 Il prépare en secret ses mauvais coups. + La route qu’il suit n’est pas celle du bien ; * il ne renonce pas au mal.

06 Dans les cieux, Seigneur, ton amour ; jusqu’aux nues, ta vérité ! *

07 Ta justice, une haute montagne ; tes jugements, le grand abîme ! Tu sauves, Seigneur, l’homme et les bêtes :

08 qu’il est précieux ton amour, ô mon Dieu ! A l’ombre de tes ailes, tu abrites les hommes : +

09 ils savourent les festins de ta maison ; * aux torrents du paradis, tu les abreuves.

10 En toi est la source de vie ; par ta lumière nous voyons la lumière.

11 Garde ton amour à ceux qui t’ont connu, ta justice à tous les hommes droits.

12 Que l’orgueilleux n’entre pas chez moi, que l’impie ne me jette pas dehors !

13 Voyez : ils sont tombés, les malfaisants ; abattus, ils ne pourront se relever.

Gloire… Et maintenant… Amin.

Alliluia, alliluia, alliluia, gloire à toi, ô Dieu. 3 fois.

Cathisme Ton1

Juge invisible, comment T’es-Tu révélé dans la chair?, * Comment es-Tu venu Te faire tuer par des hommes iniques, * pour condamner dans ta Passion notre condamnation?, * Verbe, nous louons, nous exaltons, nous glorifions d’une même voix ton pouvoir.

Si vous n’avez pas le temps, passez. Si vous avez le temps :

3ème lecture des Psaumes (Ps 38 à 46)

PSAUME 40

02 Heureux qui pense au pauvre et au faible : le Seigneur le sauve au jour du malheur !

03 Il le protège et le garde en vie, heureux sur la terre. Seigneur, ne le livre pas à la merci de l’ennemi

04 Le Seigneur le soutient sur son lit de souffrance : si malade qu’il soit, tu le relèves.

05 J’avais dit : « Pitié pour moi, Seigneur, guéris-moi, car j’ai péché contre toi ! »

06 Mes ennemis me condamnent déjà : « Quand sera-t-il mort ? son nom, effacé ? »

07 Si quelqu’un vient me voir, ses propos sont vides ; il emplit son coeur de pensées méchantes, il sort, et dans la rue il parle.

08 Unis contre moi, mes ennemis murmurent, à mon sujet, ils présagent le pire :

09 « C’est un mal pernicieux qui le ronge ; le voilà couché, il ne pourra plus se lever. »

10 Même l’ami, qui avait ma confiance et partageait mon pain, m’a frappé du talon.

11 Mais toi, Seigneur, prends pitié de moi ; relève-moi, je leur rendrai ce qu’ils méritent.

12 Oui, je saurai que tu m’aimes si mes ennemis ne chantent pas victoire.

13 Dans mon innocence tu m’as soutenu et rétabli pour toujours devant ta face.

14 Béni soit le Seigneur, Dieu d’Israël, * depuis toujours et pour toujours ! Amen ! Amen !

Gloire… Et maintenant… Amin.

Alliluia, alliluia, alliluia, gloire à toi, ô Dieu. 3 fois.

Cathisme Ton8

Ce jour porte la lumière des prémices de la Passion du Seigneur, Venez donc, vous qui aimez la fête, chanter à sa rencontre, Car le Créateur vient reçevoir la croix, les blasphèmes et les coups, jugé par Pilate, Frappé sur la pupille de l’œil par un esclave, Il accepte tout pour sauver l’homme, Disons: Christ, Dieu bon, accorde le pardon des fautes, à ceux qui vénèrent dans la foi ta sainte Passion.

Evangile

Lecture de l’Evangile selon saint Matthieu. (21, 18-43)

18 Le matin, en revenant vers la ville, il eut faim.

19 Voyant un figuier au bord du chemin, il s’en approcha, mais il n’y trouva rien d’autre que des feuilles, et il lui dit : « Que plus jamais aucun fruit ne vienne de toi. » Et à l’instant même, le figuier se dessécha.

20 En voyant cela, les disciples s’étonnèrent et dirent : « Comment se fait-il que le figuier s’est desséché à l’instant même ? »

21 Alors Jésus leur déclara : « Amen, je vous le dis : si vous avez la foi et si vous ne doutez pas, vous ne ferez pas seulement ce que j’ai fait au figuier ; vous pourrez même dire à cette montagne : “Enlève-toi de là, et va te jeter dans la mer”, et cela se produira.

22 Tout ce que vous demanderez dans votre prière avec foi, vous l’obtiendrez. »

23 Jésus était entré dans le Temple, et, pendant qu’il enseignait, les grands prêtres et les anciens du peuple s’approchèrent de lui et demandèrent : « Par quelle autorité fais-tu cela, et qui t’a donné cette autorité ? »

24 Jésus leur répliqua : « À mon tour, je vais vous poser une question, une seule ; et si vous me répondez, je vous dirai, moi aussi, par quelle autorité je fais cela :

25 Le baptême de Jean, d’où venait-il ? du ciel ou des hommes ? » Ils faisaient en eux-mêmes ce raisonnement : « Si nous disons : “Du ciel”, il va nous dire : “Pourquoi donc n’avez-vous pas cru à sa parole ?”

26 Si nous disons : “Des hommes”, nous devons redouter la foule, car tous tiennent Jean pour un prophète. »

27 Ils répondirent donc à Jésus : « Nous ne savons pas ! » Il leur dit à son tour : « Moi, je ne vous dis pas non plus par quelle autorité je fais cela.

28 Quel est votre avis ? Un homme avait deux fils. Il vint trouver le premier et lui dit : “Mon enfant, va travailler aujourd’hui à la vigne.”

29 Celui-ci répondit : “Je ne veux pas.” Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla.

30 Puis le père alla trouver le second et lui parla de la même manière. Celui-ci répondit : “Oui, Seigneur !” et il n’y alla pas.

31 Lequel des deux a fait la volonté du père ? » Ils lui répondent : « Le premier. » Jésus leur dit : « Amen, je vous le déclare : les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu.

32 Car Jean le Baptiste est venu à vous sur le chemin de la justice, et vous n’avez pas cru à sa parole ; mais les publicains et les prostituées y ont cru. Tandis que vous, après avoir vu cela, vous ne vous êtes même pas repentis plus tard pour croire à sa parole.

33 « Écoutez une autre parabole : Un homme était propriétaire d’un domaine ; il planta une vigne, l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et bâtit une tour de garde. Puis il loua cette vigne à des vignerons, et partit en voyage.

34 Quand arriva le temps des fruits, il envoya ses serviteurs auprès des vignerons pour se faire remettre le produit de sa vigne.

35 Mais les vignerons se saisirent des serviteurs, frappèrent l’un, tuèrent l’autre, lapidèrent le troisième.

36 De nouveau, le propriétaire envoya d’autres serviteurs plus nombreux que les premiers ; mais on les traita de la même façon.

37 Finalement, il leur envoya son fils, en se disant : “Ils respecteront mon fils.”

38 Mais, voyant le fils, les vignerons se dirent entre eux : “Voici l’héritier : venez ! tuons-le, nous aurons son héritage !”

39 Ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent.

40 Eh bien ! quand le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ? »

41 On lui répond : « Ces misérables, il les fera périr misérablement. Il louera la vigne à d’autres vignerons, qui lui en remettront le produit en temps voulu. »

42 Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu dans les Écritures : La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle : c’est là l’œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux !

43 Aussi, je vous le dis : Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à une nation qui lui fera produire ses fruits.

Psaume 50

Aie pitié de moi, ô Dieu, dans ta bonté,
selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions.
Lave-moi de toute iniquité et purifie-moi de ma faute,
car je reconnais mes transgressions, et ma faute est constamment devant moi.
J’ai péché contre toi seul, j’ai fait ce qui est mal à tes yeux.
Aussi tu seras juste dans ta sentence, sans reproche dans ton jugement.
Oui, je suis né dans l’iniquité, et pécheur ma mère m’a conçu.
Mais tu veux que la vérité soit au fond du coeur ;
fais donc pénétrer la sagesse au-dedans de moi.
Asperge-moi avec l’hysope, et je serai pur, lave-moi, et je serai plus blanc que la neige.
Annonce-moi l’allégresse et la joie, et les os que tu as humiliés se réjouiront.
Détourne ton regard de mes péchés, efface toutes mes iniquités.
Ô Dieu, crée en moi un coeur pur, renouvelle un esprit droit dans mes entrailles.
Ne me rejette pas loin de ta face, ne me retire pas ton Esprit Saint.
Rends-moi la joie de ton salut, soutiens-moi par l’Esprit puissant.
J’enseignerai tes voies à ceux qui les transgressent, et les pécheurs reviendront à toi.
Ô Dieu, Dieu de mon salut, délivre-moi du sang versé, et ma langue célébrera ta miséricorde.
Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche annoncera ta louange.
Si tu avais voulu des sacrifices, je t’en aurais offert,
mais tu ne prends point plaisir aux holocaustes.
Le sacrifice qui est agréable à Dieu, c’est un esprit brisé.
Ô Dieu, tu ne dédaignes pas le coeur contrit et humilié.
Répands par ta grâce tes bienfaits sur Sion, rebâtis les murs de Jérusalem !
Alors tu agréeras des sacrifices de justice, l’oblation et les holocaustes,
alors on offrira des taureaux sur ton autel.

Triode Poème de Cosmas 1ère Ode

Hirmos Ton2,

Au Seigneur qui par son ordre divin, assécha la mer inaccessible que soulèvent les vagues, et fit à travers elle marcher le peuple israélite, chantons, car Il s’est glorifié.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

La mystérieuse descente de Dieu le Verbe, montre aux disciples que le Christ est Dieu et Homme, que Dieu ne sort pas de Lui-même en prenant la forme du serviteur, Car Il s’est glorifié.

Le Créateur est venu servir, Riche de sa divinité Il a voulu prendre la forme d’Adam qui s’était appauvri, Il a donné son âme pour me racheter, Lui qui est impassible en sa Divinité.

Kondakion Ton8

Jacob souffrait d’avoir perdu Joseph, mais le noble Joseph sur son char était honoré comme un roi, L’Egyptienne n’avait pu l’asservir à ses plaisirs -Mais l’avait glorifié Celui qui voit les cœurs des hommes, et donne la couronne incorruptible.

Ikos

Ajoutons aujourd’hui nos plaintes aux plaintes. Pleurons et souffrons avec Jacob. Le glorieux Joseph, le chaste Joseph a été asservi dans son corps. Mais il a gardé son âme libre, il a dominé toute l’Egypte. Car Dieu à ses serviteurs, donne la couronne incorruptible.

Synaxaire

Le grand Lundi Saint, nous faisons mémoire du bienheureux et noble Joseph et du figuier maudit et desséché par le Seigneur. Le chaste Joseph était juste et fort et donnait le blé. O l’abondance des biens. Comparant le figuier à la Synagogue des Hébreux dépourvue de fruits spirituels, le Christ l’a séché par sa malédiction. Fuyons le sort du figuier. Par les prières du noble Joseph, Christ, Dieu, aie pitié de nous.

8ème Ode Hirmos

Le corps pur des saints enfants, pareil à leur âme frémit, et le feu recula qui ne se lassait pas, de brûler une matière infinie, Quand s’épuisa la flamme toujours vive, ils chantèrent l’hymne éternelle

Toutes les œuvres, célébrez, exaltez le Seigneur dans tous les siècles.

Tous sauront alors que vous êtes mes disciples, si vous gardez mes commandements, dit à ceux qu’Il aimait le Sauveur allant à sa Passion, La paix soit en vous et en tous, Humbles de cœur, soyez élevés, Reconnaissant en Moi le Seigneur, célébrez-Le, exaltez Le dans tous les siècles.

Que la puissance de ceux qui sont de ma race, soit le contraire de l’ordre des nations, La tyrannie n’est pas mon héritage, mais la liberté, Celui qui veut être élu parmi vous, qu’il soit le dernier de tous les autres, Reconnaissant en Moi le Seigneur, célébrez-Le, exaltez Le dans tous les siècles.

Bénissons le Père. . . Et maintenant. . . Louons, bénissons, adorons le Seigneur. . .

9ème Ode Hirmos

Christ, Tu as exalté la Mère de Dieu qui T’a enfanté, D’elle, notre Créateur, Tu as pris un corps de souffrance comme le nôtre, qui nous a délivrés de nos ignorances, Toutes les générations, te disant bienheureuse, nous t’exaltons.

Repoussez toutes les souillures des passions, Accueillez la sagesse digne du Royaume divin, prédisais-Tu à tes apôtres, Sagesse de l’univers, dans laquelle vous serez glorifiés, brillant plus clair que le soleil.

Regardez-moi, disais-Tu à tes disciples, Seigneur, Ne pensez pas de grandes choses, mais allez avec les humbles, Buvez la coupe que Je bois, et vous serez glorifiés avec moi dans le Royaume du Père.

Gloire. . . Et maintenant. .

Exapostilaire Ton3,

Je vois, paré de beauté, le lieu de tes Noces, mon Sauveur, et je n’ai pas de vêtement pour entrer, Illumine la parure de mon âme, Toi qui donnes la lumière, et sauve-moi. (ter)

Laudes

Louez Dieu dans son sanctuaire, louez-le au firmament de sa puissance.
Louez-le pour ses hauts faits, louez-le pour sa grandeur infinie.
Louez-le aux sonneries du cor, louez-le par la cithare et la harpe.
Louez-le avec tambours et danses, louez-le avec cordes et flûtes.

Ton1, Le Seigneur venant à la Passion volontaire, disait aux apôtres sur la route, Voici, nous montons à Jérusalem, et le Fils de l’Homme sera livré, comme il est écrit sur Lui, Allons donc nous aussi, nos pensées purifiées, marchons avec Lui, soyons crucifiés avec Lui, et mourons pour Lui aux plaisirs de la vie, afin de vivre avec Lui et de L’entendre dire, Jamais plus Je ne souffrirai dans la Jérusalem terrestre, Mais Je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu, Et Je vous élèverai avec Moi dans la Jérusalem d’en haut, dans le Royaume des cieux.

Louez-le avec les cymbales sonores, louez-le avec les cymbales d’ovation,
que tout ce qui vit et respire loue le Seigneur !

Ton5, Fidèles, parvenus à la Passion salutaire du Christ, Dieu, nous glorifions son ineffable patience, pour qu’Il nous relève avec Lui par sa miséricorde, nous qui étions morts sous le péché, dans sa bonté et son amour de l’homme. (bis)

Gloire… Et maintenant…

Ton5, Seigneur, venant à la Passion, Tu soutins et pris à part les disciples, Tu disais: Comment oubliez-vous les paroles que Je vous ai dites, N’est-il pas écrit que tout prophète ne doit mourir qu’à Jérusalem, Maintenant, le temps est venu, dont Je vous ai dit, Voici, Je suis livré aux mains des pécheurs, qui se joueront de Moi, Me cloueront à une croix, Me mettront dans un tombeau, verront en Moi un mort abominable, Mais courage, le troisième jour, Je ressusciterai, pour la joie des fidèles et la vie éternelle.

Prière la tête inclinée à réciter ensemble :

Seigneur très-saint, toi qui habites les hauteurs, et te penches vers ce qui est humble ; de ton regard partout présent, tu veilles sur toute créature. Nous nous inclinons, âme et corps, devant toi, et nous t’implorons : ô Saint des saints, de ta sainte demeure, étends ta main que nul ne peut voir, et donne à tous ta bénédiction. Et tous les péchés que nous avons commis de plein gré ou sans le vouloir, pardonne-les-nous, en ta bonté et ton amour des hommes, et accorde-nous tes biens terrestres et célestes. Car il t’appartient de nous faire miséricorde et de nous sauver, ô Christ notre Dieu, et nous te rendons gloire, Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

 

Apostiches Ton5 et versets,

Seigneur, la mère des fils de Zébédée, ne se suffisait pas du mystère ineffable de ta providence, Elle Te demandait pour ses enfants l’honneur d’un royaume temporel, Mais au lieu d’un tel royaume, Tu as ordonné à ceux que Tu aimais de boire une coupe de mort, Et Tu as annoncé que Tu la boirais Toi-même avant eux, pour la purification des fautes, Nous Te disons: Salut de nos âmes, gloire à Toi.

14 Rassasie-nous de ton amour au matin, que nous passions nos jours dans la joie et les chants.

15 Rends-nous en joies tes jours de châtiment et les années où nous connaissions le malheur.

16 Fais connaître ton oeuvre à tes serviteurs et ta splendeur à leurs fils.

Seigneur, enseignant à tes propres disciples à rechercher la perfection, Tu leur disais de commencer par les plus petites choses, et de ne pas ressembler aux nations, Mes disciples, vous ne serez pas comme elles, car Je veux être pauvre, Que le premier parmi vous soit le serviteur de tous, Celui qui commande sera comme celui qui est commandé, L’élu sera comme le dernier, Car Je suis venu Moi-même pour servir Adam appauvri, et donner la rédemption de l’âme à tous ceux qui Me disent: Gloire à Toi.

17 Que vienne sur nous la splendeur du Seigneur notre Dieu ! Dirige l’ouvrage de nos mains ; oui, dirige l’ouvrage de nos mains.

Ton8, Frères, craignant le châtiment du figuier desséché pour sa stérilité, portons des fruits dignes de la repentance, au Christ qui nous a donné le grand amour.

Gloire. . . Et maintenant. . .

Trouvant une seconde Eve, l’Egyptienne, le serpent cherchait à séduire et tromper Joseph, Mais lui, abandonnant sa tunique, évita le péché, Il était nu, mais il n’avait pas honte, par son intercession, Christ, aie pitié de nous.

Conclusion

Dans le temple de ta gloire, nous pensons être au ciel. Mère de Dieu, porche céleste, ouvre-nous la porte de ton amour.

Kyrie Eleison (40)

Gloire… Et maintenant. . .

Toi plus vénérable que les Chérubins et incomparablement plus glorieuse
que les Séraphins, toi qui sans tache enfantas Dieu le Verbe,
toi véritablement la Mère de Dieu, nous t’exaltons!

Ô Roi céleste, affermis la foi, apaise les nations, donne la paix au monde, garde heureusement la sainte Eglise et cette ville, introduis dans le séjour des justes nos pères et nos frères qui nous ont déjà quittés et reçois-nous dans la pénitence et la confession, Toi le Très Bon et l’Ami de l’homme.

Prière de Saint Ephrem

Seigneur et Maître de ma vie, éloigne de moi l’esprit d’oisiveté, d’abattement, de domination et de vaines paroles. (une grande métanie)

Accorde moi l’esprit d’intégrité, d’humilité, de patience et d’amour, à moi ton serviteur. (une grande métanie)

Oui, Seigneur Roi, donne-moi de voir mes fautes, et de ne pas condamner mon frère, car Tu es béni dans les siècles des siècles. Amen. (une grande métanie)

Dieu, purifie-moi, pécheur (12 fois à voix basse avec petite métanie)

Seigneur et Maître de ma vie, éloigne de moi l’esprit d’oisiveté, d’abattement, de domination et de vaines paroles. Accorde-moi l’esprit d’intégrité, d’humilité, de patience et d’amour, à moi ton serviteur. Oui, Seigneur Roi, donne-moi de voir mes fautes, et de ne pas condamner mon frère, car Tu es béni dans les siècles des siècles. Amen. (une grande métanie à la fin)

Pour finir : Par les prières de nos saints Pères, Seigneur Jésus Christ, notre Dieu, aie pitié de nous.