6 janvier 2013

Théophanie de Notre Seigneur Dieu et Sauveur Jésus-Christ

Matthieu 3, 13 – 17

Extrait de l’icône de la Théophanie

Jean s’est retiré sur les bords du Jourdain et, là, il appelle les foules à se repentir de leurs péchés et à faire pénitence car la venue tant attendue du Messie est proche. Et ces foules accourent auprès de lui et se font baptiser en signe de repentance, exprimant ainsi leur désir profond de se convertir et de changer de vie. Déjà, scribes et pharisiens se méfient de ce prophète qui met en cause leur bonne conscience et leur comportement quotidien bien éloigné de l’esprit de la Loi qu’ils font respecter de façon tatillonne.
Certes ils accourent nombreux auprès du Baptiste, mais celui-ci les reçoit avec de vifs reproches, sur leur comportement hypocrite et leur manque de repentir sincère. C’est alors que survient Jésus pour se faire lui aussi baptiser.
Le refus de Jean est sans appel : « C’est moi qui est besoin d’être baptisé par toi … » car si lui il baptise dans l’eau pour le repentir, il affirme que Jésus baptisera dans l’Esprit-Saint et le feu pour le pardon des péchés.
Finalement  » pour accomplir toute justice « , Jean se laisse convaincre et baptise celui dont  » il n’est pas digne de dénouer les sandales « .
C’est alors que se manifeste la divinité de Jésus : en effet l’ Esprit de Dieu descend, et vient sur lui comme une colombe, et une voix venue des cieux proclame :  » Celui-ci est mon Fils bien-aimé qui a toute ma faveur « .
Retenons la grande humilité du Fils de Dieu qui, non seulement revêt notre condition humaine – lui le créateur se met au rang de sa créature – mais qui prend sur lui nos propres péchés et plonge ans les eaux du Jourdain en signe de repentir, nous montrant ainsi, pour chacun de nous, le chemin de conversion. Il préfigure ainsi notre salut définitif, lorsqu’aux heures de sa terrible passion, prenant sur lui tous nos péchés, il passera par sa mort ignominieuse sur la croix, pour ressusciter le troisième jour, nous apportant ainsi le pardon de nos péchés, le salut et la réconciliation avec son Père et notre Père.
C’est ainsi que Jésus  » accomplit toute justice !  » Oui, rendons grâce à notre Dieu, capable d’un tel amour pour nous ses enfants.
AMIN !