Homelie

5ème dimanche de Pâques – 18 mai 2014

Jean 4, 5 – 42

Dimanche de la Samaritaine

Rencontre et dialogue étonnants de Jésus et de cette femme de Samarie ! Les apôtres eux-mêmes en sont surpris mais n’osent rien dire. On imagine facilement leurs chuchotements en ” a parte ” mais ils ne sont pas des plus courageux pour exprimer ouvertement leur pensée ou leurs questions/ Ne sommes nous pas souvent ainsi ? Dans ce récit, émouvant sous bien des aspects,  éclaire sur l’universalité de sa mission de salut des hommes. Certes il est d’abord venu pour les enfants de son peuple, le peuple d’Israël,l’élu se son Père car en vérité ” le salut vient des juifs pour s’étendre à toutes les nations auxquelles les apôtres seront envoyés annoncer la Bonne nouvelle. Si, dans un premier temps, il semble privilégier les juifs très vite sa sollicitude s’adresse aussi aux gentils, à des païens comme la cananéenne, le centurion romain ou la syro-phénicienne !  C’est à Jérusalem au jour de la Pentecôte que le juif Pierre proclamera pour la première fois la Bonne nouvelle du Salut et que chacun l’entendra dans sa propre langue et c’est de Jérusalem que partira le message de l’Evangile pour parvenir jusqu’aux extrémités de la terre. Les juifs sont véritablement nos pères dans la foi. Mais c’est pourtant à une étrangère – une samaritaine, une femme à la vie plus que chaotique, une étrangère méprisée des juifs ,que Jésus révélera qu’il est le Messie

Ecoutons et méditons attentivement son dialogue avec Jésus :

” Mais l’heure  vient et nous y sommes où les où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité, car ce sont là les adorateurs tels que les veut le Père … La femme lui dit : ‘ Je sais que le Messie, celui qu’on nomme le Christ, doit venir. Quand il viendra, il nous annoncera tout ‘. Jésus lui dit : ‘ Je le suis, moi qui te parle.’ “

C’est donc à une femme qui a eu cinq maris- et qui vit avec un autre homme qui n’est pas son époux, à elle qui n’est pas juive que Jésus révèle son identité profonde et la nature de sa mission de sauver tous les hommes à commencer par les pécheurs car ce sont eux qui ont besoin du médecin. La liste est longue des hommes et des femmes remis debout par l’amour miséricordieux de Jésus: Lévi, Zachée, Marie Madeleine, la femme adultère, la samaritaine et même le Bon larron … Comme eux tous nous pouvons bénéficier de cette eau vive, eau jaillissante du coeur miséricordieux de l’Envoyé du Père. Nous le croyons non seulement grâce à leur témoignage mais parce que nous avons rencontré son visage et expérimenté son amour infini.