Dimanche avant Noël – 22 décembre 2013

mémoire de tous les Pères qui depuis Adam jusqu’à Joseph, l’époux de la Vierge Marie furent agréables à Dieu
(Généalogie)

Luc 14, 16 – 24

Joseph, de la lignée de David, est fiancé à Marie, la fille bien aimée d’Anne et Joachim, dont la beauté et la sainteté sont rayonnantes. N’a-telle pas passé ces dernières années au Temple afin de mieux connaître et aimer le Seigneur pour le servir fidèlement ! Et voici qu’au grand désarroi de Joseph sa ” promise ” se trouve enceinte alors qu’il s’était engagé à respecter la promesse de Marie de demeurer vierge. Son trouble est extrême. Quelle décision doit-il prendre pour
sauvegarder la vie de celle qu’il aime ? Pour lui, une solution se dessine : lui rendre sa liberté en la répudiant en secret ! C’est alors que l’ange du
Seigneur lui apparaît durant son sommeil et l’invite à ne pas craindre de conserver sa confiance en Marie car, explique-t-il, ” ce qui a été engendré en
elle vient de l’Esprit Saint”.

La demande de Dieu est simple, elle requiert de Joseph, foi dans la parole de l’ange, confiance et amour infinis envers
Dieu et envers Marie ! Et cette demande est double : qu’il accueille Marie chez lui comme son épouse et qu’il assume aux yeux des hommes la paternité de cet enfant en lui donnant lui-même son nom de Jésus et en lui assurant l’ensemble de son éducation. Joseph se montre bien l’émule de Marie et par son acceptation signifie qu’il est ” le serviteur du Seigneur “. Par sa généreuse acceptation, Joseph relie ainsi Jésus à la longue suite des ancêtres qui, d’Abraham, en passant par David, font de lui le Fils de Dieu un membre de cette prestigieuse lignée. Sa filiation avec le roi David est, par là même attestée ! Lignée véritablement humaine dans sa diversité puisqu’on y trouve des héros et des saints mais aussi de grands pécheurs,- assassins et adultères, voleurs et traîtres … Toute une humanité de grandeur et de misère ! Jésus en s’incarnant se fait semblable à chacun de nous en tous points, excepté le péché, comme l’affirmera Saint Paul.
C’est cette humanité malade qu’il assume afin de la sauver.

En ce temps de questionnement sur la famille et de remise en cause du rôle respectif de la mère et du père, cet évangile de ” l’Annonce faite à Joseph ” est fort éclairant. En effet Joseph nous apparaît comme un modèle d’époux et de père, comme un exemple à suivre pour l’épanouissement de la cellule familial, pour un
chemin tracé vers la sainteté. ” Maris, nous dit l’apôtre Paul, aimez votre femme comme le Christ a aimé l’Eglise, il s’est livré pour elle …” N’est-ce
pas ainsi qu’a agi Joseph ? Il s’est oublié lui même par amour pour Marie puis de l’enfant qu’elle portait en elle. Joseph s’est renoncé lui-même afin que vivent Marie et l’enfant Jésus, qu’il nous guide sur la voie de l’amour. Demandons cette grâce alors que, dans quelques jours nous prierons devant l’icône de la Nativité ou devant la crèche !