30e dimanche après la Pentecôte – 15 décembre 2013

de la 13ème semaine après la Croix
Dimanche des Ancêtres du Christ selon la chair

Luc 14, 16 – 24

Vous est-il arrivé – même une seule fois, de préparer une fête dans l’intention de rassembler famille et amis. Vous avez lancé les invitations – qui ont trouvé un accueil plus que favorable, voire même enthousiaste. Mais le jour venu, bon nombre des invités manquent à l’appel – et pour de vraies / fausses bonnes raisons. Quelle déception pour vous ! C’est l’expérience vécue par ce riche propriétaire, dont Jésus nous conte la mésaventure, dans cette parabole. Mais la déception est immense, à la mesure de l’engagement et de l’espérance mis par cet homme dans le choix des convives et le déroulement du festin. Il fondait de grands espoirs pour l’avenir dans le rassemblement des ces gens assemblés dans son domaine. Mais notre riche propriétaire n’est pas homme à être paralysé par un premier échec Puisque amis et familiers se dérobent, qu’importe ! Que l’invitation soit adressée à des hôtes qui s’en montreront plus dignes car ils se sentiront honorés et bien considérés. Certes, ils ne font pas parti des familiers et ils ont conscience de leur indignité et de leurs faiblesses, Aussi, dans une sincère et profonde humilité, sont-ils reconnaissants de l’honneur qui leur est fait d’être ainsi conviés à ce grand dîner ” qu’aucun de ceux qui avaient été invités ne goûtera.”

Cette parabole ne peut que provoquer l’ire des pharisiens et autres légistes car tous comprennent l’enseignement que Jésus, à travers elle, dispense à son auditoire. Ils se reconnaissent dans ces invités qui échafaudent de fausses excuses pour se dérober quand le maître les invite à son festin. Puisque eux les justes, les docteurs, les guides du peuple se refusent à reconnaître en lui, Jésus, le Messie et d’accueillir le Royaume qu’il annonce, alors la Bonne nouvelle est annoncée aux pauvres, aux estropiés, aux païens … à tous ceux que eux, les bien-pensants, rejettent.

Qu’elle est juste et réconfortante cette prière de Jésus à son Père : ” Je te rends grâce d’avoir caché cela aux sages et aux savants et de l’avoir révélé aux petits et aux humbles ! “.

Buy cheap Viagra online

A l’approche de Noël, demandons humblement à Jésus de faire partie de ceux qui reconnaissent en ce pauvre nourrisson, le Sauveur du monde et de l’accueillir comme notre seul Seigneur..